Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Lac Saint-Point Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Gray Voir cette commune...
Commandez les guides en ligne

Franois 25770

Franois
  • Franois
  • Franois
  • Franois

Situation : 10 km à l'Ouest de Besançon. / Superficie : 729 / Altitude : 250 / Population : 2 340 / Nom des habitants : Franoisiens
Maire : Emile BOURGEOIS (Anciennes professions intermédiaires) / Secrétaire : Claudine Cucherousset et Françoise ROKITA, Stéphanie Vadrot
Tél : 03 81 48 20 90 / Fax : 03 81 48 20 91 / E-mail : mairie.franois@wanadoo.fr
Site internet : http://www.franois.fr/
Permanences : Du Lundi au Vendredi de 8h à 12h, Mardi de 16h30 à 18h30
Adresse Mairie : Place Georges Maurivard
Voir tous les élus

Jean-Louis BAULIEU, Premier adjoint au maire
Françoise GILLET, Second adjoint au maire
Patrice MOUTON, Troisième adjoint au maire
Martine DELESSARD, Quatrième adjoint au maire
Jean-Pierre LORY
Geneviève SIMON BOUVRET
Annie SANDER
Marine PRALON
François PONS
Thomas HOUSSIN
Bénédicte LECLERC
Damien LAPOUGE
Catherine BORRINI
Francis HENRIOT
Florent DUMORTIER
Cécile DUBOIS
Sébastien COUDRY
Brigitte TANNIÈRES

C'est la forêt (280ha) qui va donner au village son identité, puisque Franois, (ancien Franoy) est dérivé du latin Fraxinus, qui signifie Frêne, arbre sacré des anciens. Une soixantaine d'entreprises (commerces, artisanat, industries) emploient environ 650 personnes. Une entreprise familiale de cancoillotte, du nom d'un hameau la Belle Étoile, date de 1880. La vie associative est dense (culturelle et sportive) et le centre de loisirs permet aux jeunes de profiter de sorties nombreuses.

Patrimoine : le «château», belle demeure en face de l'église construite en 1827. Le lavoir a été rénové en 1998 suivant les plans originaux de 1830.

Personnages remarquables :

Maison et plaque commémorative en l’honneur d’un jeune héros de la seconde guerre mondiale : «Ici vécut pendant 20 ans Georges MAURIVARD, arrêté en 1943 par la gestapo, incinéré à Dora, le 16 janvier 1944».