Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Citadelle Vauban Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Gray Voir cette commune...
Commandez les guides en ligne

Seloncourt 25230

Seloncourt
  • Seloncourt
  • Seloncourt
  • Seloncourt

Situation : 10 km de Montbéliard, à 49l km de PARIS / Superficie : 792 / Altitude : 330 / Population : 5 775 / Nom des habitants : Seloncourtois (Cossis en patois)
Maire : Daniel BUCHWALDER (Anciens cadres) / Secrétaire : Samuel Buhler (DGS)
Tél : 03 81 34 11 31 / Fax : 03 81 37 19 94 / E-mail : contact@mairie-seloncourt.fr
Site internet : https://www.seloncourt.fr/
Permanences : Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h (fermeture à 16h30 le vendredi)
Adresse Mairie : 131, rue du Général Leclerc - CS 29009 - 25230 SELONCOURT
Voir tous les élus

Françoise PAICHEUR, Premier adjoint au maire
Jean-Marc ROBERT, Second adjoint au maire
Maryline CHALOT, Troisième adjoint au maire
Mathieu GAGLIARDI, Quatrième adjoint au maire
Laurence DI VANNI, Cinquième adjoint au maire
Jean FORESTI, Sixième adjoint au maire
Catherine JACQUOT, Septième adjoint au maire
Nicolas PIERGUIDI, Huitième adjoint au maire
Magali MEINIER
Jean-Luc MIESKE
Brigitte ALZINGRE
Jean-Claude PERROT
Murielle MARMIER
Denis TISSERAND
Christian TOITOT
Madeleine MAUFFREY
Léa LEMOINE
Gérard MANCHEC
Lysiane MABIRE
Patrick LIEGEART
Sergio BEE
Alain KMOCH
Christine GUEY
Clément GIRARD
Sophie GEHIN
Romuald GADET
Sophie MOREL
Sylvie WERNY

Seloncourt est traversée par le CD34 et la rivière le Gland qui se jette dans le Doubs à Audincourt. Elle est proche de la Suisse (10 km). Seloncourt est jumelée avec Villongo (Italie), province de Bergame.
Si on en croit certains historiens, Seloncourt vient des mots celtiques Sol ou Sel (près) On (rivière) et du vieux mot Court (habitation) d'où Seloncourt : habitation près de la rivière, mais d’autres explications existent. De 1970 à aujourd’hui, la ville devient résidentielle, ce qui impose une nouvelle transformation du Gland pour valoriser vers le loisir et la qualité de vie en général.

Aujourd’hui : Seloncourt connaît une urbanisation très peu dense et les espaces naturels contribuent à la composition d'un paysage remarquable. Les points hauts permettent des vues sur le Centre ou de coteau à coteau : il s'en dégage un sentiment d'appartenance, un réel effort de communauté. La structure de Seloncourt apparaît nettement : le CD 34, voie principale, véritable épine dorsale, donne son caractère linéaire à la ville.

Vivre, habiter, travailler à Seloncourt : une ville à forte attractivité où la vie associative est particulièrement développée (près de 60 associations). Seule commune du D.P.M. de plus de 4000 habitants à accroître encore sa population. Population étrangère très faiblement représentée (3,5%). Le nombre d'emplois offerts à Seloncourt représente près de la moitié du nombre de Seloncourtois classés dans la catégorie des actifs, soit plus de 1100.
L’offre de logements est très forte mais le parc locatif faible. L'amélioration du cadre de vie des Seloncourtois reste une priorité.

Un nouveau site de développement économique est prévu pour affirmer la place et le rang de Seloncourt dans le jeu concurrentiel que se livrent toutes les communes pour se développer par la qualité de l'accueil, de l'activité commerciale, de l'activité culturelle, de l'activité associative. Son style est révélateur de l’anglophilie du patronat local à la fin du siècle dernier. Le premier architecte fut un certain Charles Mewes de renommée internationale grâce à la réalisation de grands hôtels comme le Ritz à paris et le Carlton de Londres, son successeur, architecte belfortain, prit comme entrepreneur un nommé Tournesac. Ce château constitue une réalisation insolite qui n’a pas son pareil dans le Pays de Montbéliard.

Personnages remarquables :

Le Château des Roches «Château Jean-Pierre Peugeot». Situé à la limite de Seloncourt, en bordure de la route de Bondeval, ce manoir fut édifié à la fin du XIXe siècle par Philippe Bovet, fils d’Alfred Bovet et de Berthe Peugeot et neveu d’Armand Peugeot. Puis il devint la résidence de Jean-Pierre Peugeot, le fondateur du Football-Club de Sochaux, il est devenu le Centre de Formation du FC Sochaux-Montbéliard.