Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Château de Joux Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Arbois Voir cette commune...

Arc-et-Senans 25610

Arc-et-Senans
  • Arc-et-Senans
  • Arc-et-Senans
  • Arc-et-Senans

Situation : 32 km Sud-Ouest de Besançon / Superficie : 1436 ha / Altitude : 240 / Population : 1586
Maire : Jacques MAURICE (Concepteur retraité) / Secrétaire : Hélène Maire
Tél : 03 81 57 42 20 / Fax : 03 81 57 46 40 / E-mail : mairie.arc-et-senans@wanadoo.fr
Site internet : http://www.ot-arcetsenans.fr
Permanences : Du L au V de 9h à 12h et de 15h à 17h S de 9h à 11h30
Adresse Mairie : 28 Grande rue
Voir tous les élus

Gérard LACOSTE
Andrée COULOT
Paul SAURIAT
Jean ROBARDET
Christine BREUILLOT
Karine LEFEVRE
Pascal PERCIER
Marguerite BOUILLET
Claude GALMICHE
Maryse FAILLENET
Sophie MOREL
Germain TRIVELLIN
Dominique PONCET-TARTARIN
Denis PERNET
Annie BUSI
Jean-Claude LENORMAND
Jean PERNET
Isabelle VIENNET

ARC-ET-SENANS et ses Châteaux.

Aussi loin que l'on puisse remonter dans le temps, on trouve toujours trace à Arc-et-Senans de deux Châteaux, dont les annales et les propriétaires se confondent d'ailleurs souvent au cours des siècles.

Celui de Roche-sur-Loue au Nord Est du village et celui de Châtel-Rouillaud au Nord-Ouest. Situé près du carrefour des voies de communication autrefois très importantes, et en bordure de la Loue, Roche était plus important que Châtel-Rouillaud.

On trouve dans les documents anciens, plusieurs orthographes de son appellation, Rouesche en Valhouais, puis Roche en Valois, qui correspondent toutes deux à 'Roche-sur-Loue'. L'antique Château-Fort de Roche est constitué d'une grande tour fortifiée, située à l'emplacement de l'actuelle grille d'entrée. En 1080, le Château et les terres de Roche appartiennent à Étiennette de Vienne, Comtesse de Bourgogne, mère du futur pape Calixte II.

De 1615 à 1756 le domaine (il a été propriété du roi de France) appartient à la famille de Brun qui obtient en 1694 son érection en Marquisat. C'est en 1756 que les héritiers des de Brun, le marquis de Grammont décide de faire de Roche une résidence agréable, avec terrasses, jardin potager et fruitiers installés dans l'arrière fossé.

Le Château comporte deux tours carrées, avec toit à l’impériale.
En 1864, Amédée Caron le réorganisera et développera l'industrie autour du Château de Roche. Aujourd'hui, rénové récemment, propriété privée, le Château ne se visite pas.
Quant à Châtel-Rouillaud, Maison-Forte appartenant à la famille Mouchet, il fut brûlé en 1638 et jamais reconstruit. Seule la motte féodale à Arc, où il était construit, subsiste.

Un troisième Château moderne construit en 1751 par Monsieur Chaudois puis propriété agréable de Monsieur de Siffredi, protégé par un mur d'enceinte, présente une superficie de trois hectares (le parc est classé monument historique) . Ne se visite pas.
Renseignements au 03 81 57 42 20

La commune d'Arc-et-Senans compte deux zones industrielles, l’une au hameau du Defois, l’autre le long de l’avenue qui conduit à la Saline, monument qui contribue incontestablement à sa renommée : la Saline Royale d’Arc-et-Senans, a été construite de 1775 à 1779. Elle constitue aujourd’hui l’un des rares vestiges d’une industrie disparue : l’exploitation du sel gemme. chef-d’œuvre du plus grand des architectes du siècle des lumières, Claude-Nicolas Ledoux qui lui a conféré une dimension utopique en développant un projet d’extension : la Cité idéale de Chaux.

Acquise en 1927 par le Département du Doubs qui la sauve de la ruine, la Saline Royale d'Arc-et-Senans est classée, au titre du patrimoine Mondial par l’Unesco, depuis 1983. Ouverte au public, avec de nombreuses activités, expositions, concerts, évènements, la Saline est un phare culturel et un des sites le plus visité du département.

Personnages remarquables
René Caron (1860-1930) Chef d’entreprise à Arc et Senans, candidat conservateur au scrutin du 16 novembre 1919, il est élu député du Doubs. Il ne se représentera pas. Il s'intéresse particulièrement aux œuvres agricoles. Il devient président de l’Union Catholique diocésaine. Il fonde une caisse rurale dans la commune. Il devient président de l’Union des Caisses rurales et ouvrières et président de l'Éclair comtois. Il était chevalier de Saint-Grégoire-le-Grand et résida au Château de Roche.
Il est élu le 25 janvier 1894 à l’Académie de Besançon. Il décède le 26 octobre 1930 et inhumé à Arc et Senans. Ses obsèques furent présidés par le Cardinal Binet, archevêque.

L'antique Château-Fort de Roche est constitué d'une grande tour fortifiée, située à l'emplacement de l'actuelle grille d'entrée. En 1080, le Château et les terres de Roche appartiennent à Étiennette de Vienne, Comtesse de Bourgogne, mère du futur pape Calixte II. De 1615 à 1756, le domaine (il a été propriété du roi de France) appartient à la famille de Brun qui obtient en 1694 son érection en Marquisat. C'est en 1756 que les héritiers des de Brun, le marquis de Grammont décide de faire de Roche une résidence agréable, avec terrasses, jardin potager et fruitiers installés dans l'arrière fossé. En 1864, Amédée Caron le réorganisera et développera l'industrie

À signaler :

sarl Bole & Fils : Chauffage, sanitaire, solaire, pompes à chaleur.