Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Gray Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Arbois Voir cette commune...

Velloreille-Lès-Choye 70700

Velloreille-Lès-Choye
  • Velloreille-Lès-Choye
  • Velloreille-Lès-Choye
  • Velloreille-Lès-Choye
Communauté de communes : Le Pays Graylois

Situation : 7 km O de Gy / Superficie : 413 ha / Altitude : 221 m / Population : 86
Maire : Philippe MARTIN (Retraités agricoles) / Secrétaire : Laurence Philippe
Tél-Fax : 03 84 32 91 11 / E-mail : mairie.velloreilleleschoye@wanadoo.fr
Permanences : Mercredi de 13h30 à 18h30
Adresse Mairie : 6 Grande rue
Voir tous les élus

Bernard MARTET
Raphaël CAUVIN
Daniel BILLOTTET
Sandrine MARTET ÉPOUSE PERRIER
Séverine MARMIER
Pierre MAIRE


Fontaines et lavoirs :

Velloreille-les-Choye est un des derniers villages de Haute-Saône à posséder un égayoir. Il mesure 30m de long et 15m de large, son lit est incliné, sa profondeur maximum d'’1m50. Il est en parfait état, son alimentation est assurée par un puits situé dans le bois 50m plus haut.

L’'égayoir a eu une triple destination : égayoir, abreuvoir et réserve d’'eau pour les incendies. Deux vestiges de puits à pompe ainsi qu’un lavoir transformé subsistent. Le 7 mai 1838, Christophe Colard reconstruit le bassin de source de la fontaine. En 1844, ce sera la démolition du bassin du petit canal de la fontaine de «Marloz», la fontaine sera démontée, les bonnes pierres seront numérotées pour être réutilisées, des fouilles seront à faire pour rechercher de l’'eau afin d’établir une autre fontaine. En 1846, on recherche de l’'eau au lieu-dit la Levrette. En 1862, d'’après un plan du 18 octobre, C.Colard construit un puits avec colonne de pompe en pierre. L'’inspecteur viccinal consulté ne s'’y oppose pas: «situé dans un angle derrière l’église, le puits ne gène pas la circulation, la pente naturelle du sol est opposée à celle du cimetière...»

Avec le plan du puits (signé le 12 mai 1881, l'’architecte constate : «la commune ne possède qu'’une fontaine peu abondante au bas du village et un puits à pompe près de l’'église. Il importe pour le haut, d’'avoir un puits avec pompe et auge en fonte. Il y a un grand puits bien construit dans le terrain du sieur Guerrin qui servait pour le lavage du minerai et que la commune désire acheter...»

En 1907, Courvoisier propose un devis pour la reconstruction d’'un des deux puits. Beaucoup de maisons possédaient un puits.

Les Sites remarquables :
• Bois de la Churotte et de la Chassagne.
• La Place de l’'abreuvoir est entièrement pavée.
• Aménagement étang et arboretum sortie du village.