Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Lac Saint-Point Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Gray Voir cette commune...

Fournet-Blancheroche 25140

Fournet-Blancheroche
  • Fournet-Blancheroche
  • Fournet-Blancheroche
  • Fournet-Blancheroche

Situation : 12 km au Sud de Maîche. / Superficie : 1300 / Altitude : 987 / Population : 348 / Nom des habitants : les Fournets
Maire : Pierre-Jean WYCART (Responsable commercial) / Secrétaire : Laurence Morel
Tél-Fax : 03 81 68 64 57 / E-mail : communefournetblanche@orange.fr
Permanences : Lundi de 8h30 à 13h, Mardi de 8h30 à 12h et de 13h à 18h30, Vendredi 9h à 12h30
Adresse Mairie : 1 place François Xavier Joubert
Voir tous les élus

Evelyne MILLOT
Claude MOUGIN
Marguerite MOUGIN
Robert SANDOZ
Victor BARTHOULOT
Denise LOYON
Jean-Louis DELAVELLE
Yves BOUTER
Alain MORIN
Séverine VITALI

Fournet-Blancheroche se tient sur une crête dont un versant domine la vallée du Doubs, avec d’immenses falaises rocheuses dont la couleur a donné son nom à la commune. L’activité économique est représentée par l’agriculture, les douanes et l’industrie (cité horlogère voisine de La Chaux-De-Fonds en Suisse). Le village possède un élevage de chevaux comtois avec des 1er prix au Salon de l’Agriculture à Paris. “Une Chapelle” de 1720 sera agrandi en 1807.
Un aérodrome privé se trouve aux Joux-Lavaux sur le plateau de Maîche et un terrain d’ULM. On peut pratiquer pêche, ski de fond et randonnée. La vie associative est active.

À noter : 2 hôtels-restaurants (La Maraude et Au Chazot).

À ne pas manquer : les points de vue imprenables sur les gorges du Doubs qui ont pour noms les Orgues, le Désert de la Mort, le Belvédère de la Centrée, le Mont de Prel, le Pain de Sucre.


Personnages remarquables :

Joseph-Marcellin Boillot né à Fournet-Blancheroche le 27 juillet 1813, fils de commerçant, en 1830 au collège de Pontarlier, puis tour à tour, vicaire à Saint Jean de Besançon, aumônier de l’Université, chanoine. Il fut curé de la Madeleine pendant 44 ans. Il publiera son Autobiographie (1889). Il meurt le 26 janvier 1894.

Eugène Bouhelier (1860-1938), né au village. Grand Séminaire de Besançon en 1881, ordonné en 1885. En 1889, Supérieur des Missions diocésaines à École. “Le père Bouhelier, fut un très bon orateur, prêchant l’Évangile, il fut nommé prélat de sa Sainteté en 1935. Il meurt le 7 septembre à École.