Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Gray Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune...

Osse 25360

Osse
  • Osse
  • Osse

Situation : 12 km Sud-Ouest de Roulans / Superficie : 821 / Altitude : 407 / Population : 331 / Nom des habitants : les Oussots
Maire : Charles PIQUARD (Chef d’entreprise en retraite) / Secrétaire : Géraldine Monnin
Tél : 03 81 55 29 93 / Fax : 03 81 63 09 57 / E-mail : mairie@osse.fr
Site internet : http://osse.fr/
Permanences : Lundi de 14h à 19h et Vendredi de 9h à 12h30
Adresse Mairie : 24 rue de la Liberté
Voir tous les élus

Claude POULOT
Pascal FAIVRE
Maryna DORNIER
David ROETHLISBERGER
Jean-Louis PAUTHIER
Marie TRAENDLIN
Franck MORGANTI
Laurence FONTAINE
Augustin RAMIREZ-MONTES
Franse OSTHENE

Un village qui ne manque pas d'eau.

Le ruisseau 'le Gour' serpente au bas du village et la nappe alimente plusieurs étangs. Osse comptait cinq puits qui assuraient l'alimentation en eau. Deux sources aménagées en abreuvoirs complétaient les puits équipés d'auges pour désaltérer le bétail.

Le village disposait encore de deux fontaines lavoirs du XIXème siècle.
En 1816, les maîtres de forge de la Grâce-Dieu expoitaient le minerai de fer dans la forêt du 'Bois Bas' et le lavait dans une source captée à cet effet.

Le 24 juin, la Fête de la St Jean-Baptiste, patron de la paroisse, est accompagnée tous les deux ans d'un feu de la St Jean.


Personnages remarquables :

À l’écart des grands axes de circulation,
dans un environnement agréable, OSSE coule des jours tranquilles. Pas de grand savant, ni d’homme politique dans notre histoire.
Pourtant, en cherchant aux Archives départementales, une délibération du Conseil Municipal du 10 février 1835 stipule que « la somme de 200 F sera versée à titre de secours annuel au prêtre Monsieur CORNIER, âgé de 81 ans dont la pension écclésiastique de 270 F ne suffit pas pour vivre ». Cette décision était motivée par le fait que ce « bon prêtre » avait non seulement soigné les âmes, mais s’était préoccupé du bien-être de ses paroissiens, en les aidant par tous les moyens et même parfois financièrement.