Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Château de Joux Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune...

Avilley 25680

Avilley
  • Avilley
  • Avilley
  • Avilley

Situation : 10 km de Rougemont / Superficie : 520 / Altitude : 260 / Population : 176
Maire : Philippe JANUEL (Cadres supérieurs (secteur privé)) / Secrétaire : Joëlle VIARD
Tél-Fax : 03 81 86 05 05 / E-mail : p.januel@orange.fr
Permanences : Vendredi de 8h30 à 10h, Lundi (Maire) de 18h30 à 19h30
Adresse Mairie : 1 rue de Rougemont
Voir tous les élus

Thierry GRIVET
Albert LHOSMOT
Philippe DORNIER
Marie-José MANFREDI
Didier TOURNAT
Jérôme KOZIURA
Michel DUFFET
Julien PIZARD
Cyril SAINTVOIRIN
Thierry GERVAIS

Avilley, construit au point le moins élevé du Canton, se situe dans la vallée de l’Ognon. Des vestiges gallo-romains ont été découverts. Un premier château avait été construit au début du XIIème siècle par Aymond d’Avilley, diverses familles l’occupèrent jusqu’à la Révolution et c’est Maximilien de Lasnans qui après avoir rasé cet ancien château fit construire au même endroit un nouveau très beau château rasé peu de temps après, en 1793, dont ne subsiste qu’un dessin qui représente la façade d’après les plans de l’architecte Antoine Colombot en 1775.



Il existe un pont romain et un lavoir.
Deux sources naissent à Avilley : la source du Seigneur et la source des Serfs. Avilley a su conserver café, boulangerie, épicerie et accueillir une industrie fabricant des éléments en béton, une entreprise de T.P et une société de parcs et jardins.

Notre commune possède une association “l’Avilley Belle” et organise une fête le 3ème dimanche d’Août.



Personnages remarquables



Un premier château avait été construit au début du XIIème siècle par Aymond d’Avilley, diverses familles l’occupèrent jusqu’à la Révolution et c’est Maximilien de Lasnans qui, après avoir rasé cet ancien château, fit construire au même endroit un nouveau très beau château rasé peu de temps après, en 1793, dont ne subsiste qu’un dessin qui représente la façade d’après les plans de l’architecte Antoine Colombot en 1775.