Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Gray Voir cette commune...

Semmadon 70120

Semmadon
  • Semmadon
  • Semmadon
  • Semmadon

Situation : 30 km de Vesoul - 4 km de Combeaufontaine / Superficie : 1065 ha / Altitude : 315 m / Population : 131 / Nom des habitants : Les Semmadonnais
Maire : Marie-Claire CAMUSET (Fonctionnaires de catégorie B) / Secrétaire : Elisabeth Lecorney
Tél : 03 84 92 15 27 / E-mail : mairie.semmadon@wanadoo.fr
Permanences : Ma : 16h à 18h et Ve : 17h à 19h
Adresse Mairie : 12 place de la Fontaine
Voir tous les élus

Jacques MEOT
Lahcen KADRI
Berthe CATTANEO
Denis CAMUSET
Noël COUDRIET
Carole BARROT
Marie-José LAMOTTE
Frédéric BOUTEILLER
Matthieu GROSLEVIN
Arnaud LE GALL

Ce petit village rustique accueille les amateurs de vieilles pierres et de tranquillité. Dans le cadre des «sites cisterciens» en Franche Comté, on peut découvrir une ancienne «grange» qui faisait partie de la prestigieuse Abbaye de Cherlieu, la Grange des Charmes datant de 1151, qui se trouve au milieu d’une clairière, remaniée au cours des siècles et protégée au titre des Monuments Historiques.

Fontaines et lavoirs :

La fontaine fut construite en 1846 par les architectes TH. Lebeuffe ancien élève des Beaux-Arts de Paris et A. Renahy. Cette grande fontaine circulaire couverte est une copie de celle de Confracourt. Elle a été déclarée d’utilité publique, la population étant jusqu’alors alimentée en eau par des citernes. La fontaine avait une place centrale au cœur du village pour faciliter le travail des laveuses. Deux pompes ont dû être installées pour ramener l’eau de la forêt d’Oigney jusqu’au village qui n’avait pas de source en son centre.


Les Sites remarquables :
•le Ligneret et le Pommier-Doux.
• Chapelle néo-gothique de 1854 sur la route de Combeaufontaine.

Personnages remarquables :  Paul Évariste Parmentier est un botaniste , né le 29 avril 1860 à Semmadon et mort le 10 mai 1941 à Besançon. Il intègre l'Université en 1898 comme chargé de cours complémentaires, avant d'être professeur adjoint de botanique agricole à la faculté des sciences de Besançon jusqu'en 1905, date à laquelle il obtient la chaire de botanique agricole. Paul Evariste Parmentier assura tout au long de sa carrière la promotion de l'enseignement agricole à tous les niveaux tant primaire qu'universitaire pour les garçons et surtout pour les filles afin d'en faire de vraies femmes d'agriculteurs. Le professorat n'est qu'un volet de sa carrière puisqu'en parallèle, il est directeur de la station agronomique de Franche-Comté de 1902 à 1919, directeur du laboratoire de recherches agricoles pour la répression des fraudes de 1908 à 1919 et directeur du jardin botanique de Besançon dans les années 1920. Il fut également président de la Société d'Horticulture du Doubs de 1903 jusqu'à sa mort, rapporteur général de 1902 à 1931 auprès du Préfet et du Conseil Général de la Société d'Horticulture, de l'œuvre Nationale de l'Ecole Fleurie pour l'Embellissement des Villages. Plusieurs distinctions honorifiques lui seront attribuées: Officier de l'Instruction Publique en 1901, Chevalier de la Légion d'Honneur en 1926, Commandeur du Mérite Agricole en 1927. Enfin, on lui doit entre 1900 et 1902, dans le cadre des activités de la station agronomique de Franche-Comté, la réalisation de notices et cartes agronomiques pour environ 480 communes du Doubs et plus de 200 communes du Jura et de Haute-Saône. Ces cartes, établies par des ingénieurs agronomes, sont destinées aux agriculteurs. S'appuyant sur l'analyse des sols, elles définissent le type d'engrais convenant à chaque nature de terrain. En effet, le 20e siècle voit apparaître les engrais chimiques et Paul Evariste Parmentier en fut un ardent défenseur. Il n'eut de cesse d'assurer leur promotion pour le progrès tant scientifique que technique. Paul Evariste Parmentier aimait la pêche à la ligne. Semmadon est fier de compter un scientifique célèbre parmi ses natifs.