Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Arbois Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Gray Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune...

Russey (Le) 25210

Russey (Le)
  • Russey (Le)
  • Russey (Le)
  • Russey (Le)

Situation : Chef-lieu de canton / Superficie : 2416 / Altitude : 875 / Population : 2222 / Nom des habitants : les Russéens
Maire : Gilles ROBERT (Enseignant) / Secrétaire : Laurence PETIT
Tél : 03 81 43 72 35 / E-mail : mairie.le.russey@wanadoo.fr
Site internet : http://lerussey.fr/
Permanences : Lundi au Vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h (sauf Mercredi AM)
Adresse Mairie : 5 place Parrenin
Voir tous les élus

Denis NAPPEZ
Michèle VANHEE
Christian FAIVRE
Manuela RAMBAUD
Vincent NICOLET
Colette CLOT
Christophe LEMOINE
Sophie JOBARD
Anne GIRARDET
Jean-Michel BEGUIN
Elisa CHIANETTA
Dominique OLIVE
Annie SEUX
Yves COLIN
Tatiana SANCEY-RICHARD
Marie-Paule JOBARD
Jean-Luc REGNIER
Hervé JEAN-BAPTISTE

Entre Doubs et Dessoubre, au coeur du Pays Horloger, Le Russey vous accueille.

D'hier... Le plateau du Russey est resté, jusqu'au Xème siècle, couvert de forêts. La période de la révolution fut très mouvementée. La loi sur les émigrés et celle sur les suspects, échauffèrent les esprits et des conflits locaux éclatèrent entre royalistes et patriotes, valant à la région le nom de «Petite Vendée».

Le calme ne revint que sous Napoléon 1er, après la signature du Concordat. En 1864 est érigée la statue de Dominique Parrenin, missionnaire sinologue (1665-1741), au centre de la place du village encadrée de bâtiments aux volumes imposants. En 1905, le Russey connut de nouveau une période fiévreuse au moment de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, à aujourd'hui.

Le Russey: Pâturages et prairies couvrent 72% du territoire, les forêts 21% soit environ 514 hectares, répartition qui révèle une présence agro-pastorale forte. En raison de l'altitude, la principale activité est restée longtemps l'élevage. Aujourd'hui encore, sa place est importante. Le Russey compte plus de 20 exploitations spécialisées dans l'élevage bovin, le lait étant transformé en comté par la coopérative fromagère.

La forêt est une ressource importante pour le Russey. La qualité de ses bois, les facilités d'exploitation en font la réputation, comme les 3 sapins, âgés de trois siècles, mentionnés dans de nombreux guides touristiques. C'est aussi un espace de détente qu'un sentier d'interprétation permet de découvrir.

Chef-lieu d'un petit Canton rural, Le Russey est avec près de 2000 habitants un bourg-centre attractif, avec un tissu artisanal et commercial dense complété par les services publics et la présence de professions libérales. Avec ses hôtels-restaurants, son camping, ses gîtes ruraux, Le Russey est prêt à vous accueillir pour un séjour, mais vous pourrez aussi vous y installer. L'intégration à la vie du village sera grandement facilitée par une vie associative qui témoigne de sa vitalité, chaque année à la Pentecôte, lors de la traditionnelle Fête des Gentianes.


Personnages remarquables :

En 1864, une statue de Dominique Parrenin, missionnaire sinologue (1665/1741) est érigée au-dessus de la fontaine située également sur la place en face de l’église.
Il est né le 1er septembre 1665 et mort en Chine le 27 septembre 1741. Littérateur, missionnaire, linguiste, mathématicien, médecin, astronome, conseiller de l’Empereur de Chine, correspondant de l’Académie des Sciences à Paris.
Charles-Joseph Renaud, (1749-1831), maire du Russey en 1791 et membre du conseil général du Doubs, réélu en 1793.
Charles-Joseph Koller né le 26 ami 1827, membre du conseil d’arrondissement de Besançon (canton nord) en 1880 et président en 1887.
Georges Etevenard dit de la Seigne, architecte et sculpteur, mort à Dole vers 1670, il restaure le buste de Charles Quint.
Bernard Guillemin, en religion Bernard de Saint-Louis, né en 1693, il devient membre de toutes les académies de Rome, prononce le panégyrique du pape Benoît XIII. Clément XIII le nomme grand pénitencier. Il meurt en 1755.
Eugène Chopard, né au Russey le 22 août 1879, mort le 20 octobre 1935 à Pontarlier, docteur en médecine, conseiller général du Doubs. Une rue de Pontarlier porte son nom.