Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Lac Saint-Point Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Arbois Voir cette commune...

Sainte-Suzanne 25630

Sainte-Suzanne
  • Sainte-Suzanne
  • Sainte-Suzanne
  • Sainte-Suzanne

Situation : 2 km Sud-Ouest de Montbéliard / Superficie : 159 / Altitude : 318 à 405m / Population : 1559 / Nom des habitants : Les Feunus
Maire : Frédéric TCHOBANIAN (Ingénieur) / Secrétaire : Sylvie GRAU
Tél : 03 81 91 19 55 / Fax : 03 81 91 47 81 / E-mail : mairie-de-sainte-suzanne@wanadoo.fr
Site internet : http://www.sainte-suzanne-doubs.fr
Permanences : Lundi, Mardi, Jeudi de 9h30 à 11h30 et de14h à 17h30 Mercredi de 9h à 12h, vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h
Adresse Mairie : 62 rue de Besançon
Voir tous les élus

Jean-Pierre CASTANG
Annie DI MAIO
Dominique KIEFFER
Jean-Daniel HERMETET
Pierre MAURY
Olivier OUDARD
Danijela MARILA
Jeannette ORTLIEB
Antonia ROMAN
Emmanuel VIENNET
Laurence CILICHINI
Renato STILINOVIC
Claire BESSON
Gaëtan DESMARAIS
Malika GHERABI
Alan MÉNÉGON
Denise LOYER
Claude WERY

Le village de Sainte-Suzanne s'étend au pied d'un coteau en forme d'arc dont la rivière «L'Allan» serait la corde.

Économie : AFE, 1er producteur mondial en acier moulé et la chaudronnerie Grandjean .
Centre polyvalent comprenant plusieurs salles dont une de 450 m2 avec scène et gradins escamotables.

Sainte-Suzanne souhaite requalifier le secteur de la Grotte, berceau du village, pour améliorer le cadre de vie de ses habitants et remettre en valeur le site touristique, avec la grotte et son rocher, ses fontaines toujours en eau et l'église datant de l'époque carolingienne, devenue maintenant temple protestant. La partie basse de la rue de la Grotte verra une requalification de la chaussée avec la création de trottoirs, d'une zone de stationnement et d'un aménagement paysager. La partie haute sera constituée d'un vaste espace public à vocation essentiellement piétonne.


La circulation automobile de Sainte-Suzanne sera limitée aux riverains et à l'accès au temple et des emplacements seront créés.

Le ruisseau que les anciens Feunus ont bien connu, actuellement sous conduit, sera réouvert sur une trentaine de mètres.
br>
. À noter : les cafés «A la Chope et le Jean Bart», ainsi que les restaurants «l'Auberge» et «la Grotte».



Personnages remarquables :

En 1839, la commune accueille la fabrique d'Auguste l'Épée, la seule en France à fabriquer des boîtes à musique qui sont exportées dans le monde entier. L'activité cesse à la fin des années 90.
Julien Mauveaux, né à Sainte-Suzanne en 1869, greffier du Tribunal de Montbéliard puis secrétaire général de la mairie. Archiviste, il classa beaucoup de documents antérieurs à la Révolution. Ce fut un poète, un historien régional “Mémoires de la Société d’Émulation de Montbéliard”... Libre penseur, il est mort en 1925.



Pour combattre le paganisme bien implanté dans les campagnes, le moine Colomban de l'abbaye de Luxeuil fit construire à l'époque carolingienne une petite église dédiée à Sainte-Suzanne près de la grotte. Elle donna son nom aux quelques maisons bâties alentour. Au temps de la Réforme, cette église fut appropriée à la célébration du culte protestant en 1538.




A la fin du XVIIème siècle, le village de Sainte-Suzanne ne comptait que 30 à 40 habitants. Ils étaient agriculteurs et pêcheurs. Ils attrapaient le poisson à l'aide d'un trident appelé 'la feune', d'où le surnom de 'Feunus' donné aux habitants. Au XVIIIème siècle, une fabrique de coton et d'indiennes produisait des toiles aussi belles que celles de Hollande.




Renommée mondiale pour la manufacture l'Epée grâce à ses boites à musique, porte-échappement et pendulettes, dont on ne peut que regretter la cessation d'activité après un long combat.





Sainte-Suzanne est l'une des deux seules communes industrialisées du canton de Montbéliard-Ouest : avec 'AFE', premier producteur mondial en acier moulé et la SA Grandjean spécialisée en chaudronnerie, tôlerie, en pleine expansion. Ces dernières années, Sainte-Suzanne a a créé trois lotissements totalisant 73 pavillons.




Sainte-Suzanne a édifié un centre polyvalent comprenant plusieurs salles dont une de 450 m2 avec scène et gradins escamotables. Derrière ce centre, elle a créé deux courts de tennis et un terrain polyvalent.




Des chemins piétonniers permettent de traverser toute la longueur du village de Sainte-Suzanne sans emprunter la route nationale. Pour la première réalisation, en 1992, Sainte-Suzanne a obtenu le 1er prix national de la prévention routière. Elle a réaménagé complètement la Place du Stade. Sainte-Suzanne termine la création d'un centre-village : immeubles d'habitation avec cellules commerciales, bâtiments administratifs (mairie, poste, perception) entourent la Place de l'Europe et contribuent à l'animation du centre de la localité.

En réalisation : réhabilitation du quartier de la Grotte, le plus vieux secteur du village, (voirie, zone piétonnière, espaces verts, mise en valeur de la grotte et de ses fontaines, ainsi que du temple). Achat du terrain militaire (24 hectares) et étude d'aménagement de tout le quartier haut de Sainte-Suzanne (lotissements, carrefours giratoires sur la route départementale, aménagements paysagers...).



A Sainte-Suzanne construction d'une structure légère pour la pratique des sports collectifs en salle. Pour fêter l'an 2000, spectacle 'son et lumière' sur le site rénové de la grotte : la légende de la Grotte. Au pied d'un rocher d'une quarantaine de mètres, s'ouvrent deux grottes : celle de gauche, d'une profondeur de 150 m, donne naissance à une source déjà fort connue au temps des Celtes. Elle alimente depuis la fin du 19ème siècle cinq fontaines communales et plusieurs maisons. Celle de droite est à l'origine d'une légende.





Les gens croyaient que le début de l'année 1000 marquerait la fin du monde.


Les habitants se réfugièrent la veille dans la grotte avec la statue de Sainte Suzanne. Ils furent très étonnés d'être encore en vie le jour de l'an et virent tout à coup un filet d'eau s'écouler au pied de la statue. L'eau étant source de vie, ils pensèrent que tout danger était écarté et ils reprirent leurs occupations en évitant, pendant quelques années, de pénétrer dans la grotte où ils avaient oublié la statue. Lorsqu'ils voulurent la ramener dans l'église,de Sainte-Suzanne elle n'était plus qu'une stalagmite et la source était tarie...