Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Citadelle Vauban Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Gray Voir cette commune...

Étupes 25461

Étupes
  • Étupes
  • Étupes
  • Étupes

Situation : Chef-lieu de Canton / Superficie : 987 / Altitude : 337 / Population : 3 607 / Nom des habitants : les Erbatons
Maire : Philippe CLAUDEL (Responsable qualité fournisseurs) / Secrétaire : Maude Clavequin - Directrice Générale des Services (DGS)
Tél : 03 81 99 61 00 / Fax : 03 81 99 61 07 / E-mail : mairie@etupes.fr
Site internet : http://www.etupes.fr/
Permanences : du Lundi au Vendredi de 9h à 11h et de 14h à 18h
Adresse Mairie : 2 place du Souvenir Français
Voir tous les élus

Mariane CAVAZZONI
Christian ROBERT
Isabelle CONROD
Philippe PERRET
Véronique GOEURY
Michel FROUDIERE
Myriam CHEKKAT
Marc PETITFOURT

Noël-Pierre BÜHLER
William DIAS RAMALHO
Marc PETITFOURT
Nathalie KLOCKER
Gabrielle ROFFÉ
Régis STEVENOT
Chantal MARTIN
Catherine CASTALAN
Tristan SIMON
Myriam CHEKKAT
Gérard GROUX
Alcinda AFONSO
Raymond PARIS
Isabelle PLAISANCE
Catherine DESSABLES
Francis GEY
Anna CAFARELLI
Guy ROLLAND
Catherine VINCENT
Sladjana JEVREMOVIC

Il a fallu attendre la deuxième moitié du XVIIIème siècle pour qu'Étupes entre enfin dans l'Histoire. Comme nous le rapporte l'historien montbéliardais Clément Duvernoy : «Dès son arrivée à Montbéliard, le Duc Frédéric Eugène de Wurtemberg avait songé à se faire bâtir, pour la saison d'été, une demeure plus riante et plus ouverte que ne l'était le château des anciens comtes. L'emplacement d'Étupes avait été très heureusement choisi...».

Le château d'Etupes avec toutes ses dépendances, était vaste, convenable, mais dépourvu de toute prétention architecturale. Son bâtiment principal était entouré d'un jardin qui, étendu sur plus de huit hectares, faisait l'admiration de tous les illustres visiteurs. Sa cour regroupait la société montbéliardaise ainsi que les hôtes princiers qui venaient de toute l'Europe.

Le château,d'Etupes abandonné par le Prince dès 1792, est vendu aux enchères publiques comme «biens nationaux».
La Convention exige sa démolition pour «effacer l'odieux symbole des tyrans et des despotes» de l'Ancien Régime. Il est rendu «en l'état de pierres» en 1801.

Vie culturelle et sportive : la vie associative est riche, avec plus de 2.000 adhérents pour 35 associations, dont le Club Cycliste d'Étupes (cc Étupes) : champion de France amateur en 1996-97-98 et 99.

La mairie d'Étupes est le siège de l'association 'Disparition-Espoir', dont le président-fondateur est le maire Jean Geney. Cette association, de rayonnement international, lutte contre les disparitions inexpliquées de personnes.

L'activité économique est très importante à Étupes avec la présence de «Technoland» qui regroupe une centaine d'entreprises (dont une pépinière d'entreprises) et plus de 2000 emplois.

Principales réalisations depuis 1990 à Etupes: Travaux urbains au centre-ville, avec requalification totale de l'axe principal réalisée en plusieurs tranches (plan de circulation, îlots centraux, passage piétons en pavés, mobilier urbain, fontaines...). Réhabilitation du quartier de la Montagne dans le cadre du Contrat de Ville, avec démolition des immeubles les plus vétustes, rénovation des autres immeubles, aménagement l'environnement, actions d'accompagnement social. Réhabilitation totale du quartier du Château (quatre immeubles).A Etupes Construction par le Conseil Général d'une Maison d'Accueil pour personnes âgées Construction d'une nouvelle Poste.

Aménagement dans une ancienne école maternelle d'une annexe de la mairie, avec salle du conseil municipal et des mariages au rez-de-chaussée, installation des services techniques municipaux à l'étage. Projets réalisés à Etupes: aménagement d'un parc de loisirs dans le site des 'Vernes', jumelage avec la ville italienne de Castiglione Olona. Projet : création d'une crèche-halte garderie à Etupes

Personnages remarquables :
Après les guerres et les destructions du XVIe et du XVIIe siècle, au début du XVIIIe, le prince Léoplod-Eberhard réussit à accaparer la presque totalité des terres.
En 1716, il en partage la moitié entre sa maîtresse la comtesse de Sponeck, «le Bien de la Dame», et ses enfants adultérins, «le Bien des Comtes».
La patrie de Jules-André Peugeot (1893-1914), connu sous le nom de Caporal Peugeot, tué le 2 août 1914 à Joncherey.