Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Gray Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... Arbois Voir cette commune...

Port-Lesney 39600

Situation : 40km de Dole, Besançon et Lons-le-Saunier / Superficie : 1091ha / Altitude : 251m / Population : 557 / Nom des habitants : Les Lénipontains
Maire : Jean THERY (Employés (secteur privé)) / Secrétaire : Geneviève Chambard
Tél : 03 84 37 82 72 / Fax : 03 84 37 82 27 / E-mail : mairie.port-lesney@wanadoo.fr
Permanences : L : 14h à 17h - Ma, Me, J et V : 8h à 12h
Adresse Mairie : 9 rue Edgar-Faure
Voir tous les élus

Paul CANTONI
Yan THOMAS
Jim STRITTMATTER
Christa HEUSER
Marie-Laure BORNIER
Françoise ARNOULD
Pierre FAIVRE
Serge BRETEGNIER
Stéphane CHARLIN
Marc BARBAUD
Barbara RIBOUILLARD
Michel PIERRE
Christian DE CONTENCIN
Alain CABUT

Cette pittoresque petite commune du Val d'Amour se trouve coupée en deux par la rivière «la Loue».

Elle en tire sans doute son nom, «Portus» signifiant «se porter de l'autre côté de l'eau» et «Les ney», «au niveau des îles». Il y avait là jadis un bac pour traverser le cours d'eau surnommé «la Louve», pour son humeur sauvageonne.

L'eau est ainsi au cœur de l'histoire du village comme en témoignent aussi les vestiges d'un ancien pont du 15ème, avec sa chapelle, dédiée aux trois Rois Mages. Voie de passage et donc d'implantation humaine, on y trouve des grottes paléolithiques, les traces d'une ancienne villa romaine, et les premiers écrits mentionnent le village dès le 8ème siècle. Réunis en 1522, Port et Lesney sont en fait deux anciens bourgs, sous la dominance du seigneur de Vaugrenans, dont l'ancien château montre encore ses ruines sur le mont voisin. Port-Lesney est ainsi le centre de la seigneurie : on y rend la justice.

La ravissante chapelle de Lorette, sur une hauteur voisine dominant le village, a été longtemps un lieu de pèlerinage. Les moines de la confrérie de Saint-Jean Baptiste y faisaient la classe pour les garçons dès le 17ème.

Si sa construction remonte au 14ème, son origine est peut-être du 6-8ème siècle, avec une simple statue de Marie dans une grotte en contrebas. De nos jours, nos petits villageois sont accueillis au centre du village dans une école récemment agrandie et rénovée, avec une cantine-garderie.

L'économie actuelle est axée sur le tourisme, les visiteurs appréciant les bords de rivière et le charme incontournable du site, entre la Loue et les monts couverts de forêts. Ainsi, le village offre un camping ombragé et agréable, trois restaurants, trois hôtels, un gîte d'étape, et des commerces. Les touristes peuvent ainsi profiter du calme, ou s'adonner à la pêche, à la plage, à la randonnée et au VTT sur les très nombreux chemins balisés. La renommée du village est certaine et a été marquée par la présence de M. Edgar FAURE, Maire du village en son temps. Dans un tout autre registre, un illustre, Dieu lui-même, fit honneur au village en laissant l'empreinte de ses pas dans une roche en sautant par dessus la rivière. Le Diable imitateur échoua dans son saut et se perdit dans les flots, en y creusant un gour. Histoire et légende, voilà une image de notre passé.

De nos jours, la commune se veut accueillante et tournée vers l'avenir, pendant que des animations fleurissent l'année grâce aux associations locales