Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Château de Joux Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune...

Montperreux 25160

Montperreux
  • Montperreux
  • Montperreux
  • Montperreux

Situation : 11 km au Sud de Pontarlier. / Superficie : 1067 ha / Altitude : 850 m / Population : 800 / Nom des habitants : Montperreusiens - Chaonais - Chaudronniers
Maire : Daniel CAPELLI (Professeur Retraité) / Secrétaire : Anne Henriet
Tél : 03 81 89 40 04 / E-mail : mairie.montperreux@free.fr
Permanences : tous les matins sauf le Me de 8h à 12h15 - Samedi 9h à 12h
Adresse Mairie : 1 rue du comice
Voir tous les élus

Valérie BENOIT
Serge BILLET
Marcel ROBBE
Michèle BEZ
Raymond BRENET
François MONNET
Jean-Paul BONNET
Catherine CHAUVIN
Michel GAGELIN
Bruno HENRIET
Corinne DEBORDEAUX
Didier MONTANARI
Philippe QUERRY
Christophe RIGOLOT

La commune de Montperreux est formée de trois villages : Chaon, Chaudron, Montperreux et de deux lieux-dits «Grange-Colin» et «Source-Bleue».
Plusieurs sentiers piétonniers (GR5, sentier de Combe-Mouton, sentier piétonnier du tour du lac) vous permettent d'approcher une nature sauvage et préservée. Une base nautique permet la pratique de la voile, du canoë-kayak et de l'aviron. Un belvédère vous permet d'admirer l'anse de Chaon et les lacs de Saint-Point et Remoray en enfilade.

La Source intermittente de Fontaine Ronde laisse apparaître toutes les 10 minutes une montée des eaux.A Montperreux, quatre exploitations agricoles maintiennent la tradition, ainsi qu'un ferronnier d'art et un souffleur de verre. Saint-François-Isidore Gagelin, missionnaire au Vietnam, né à Montperreux en 1799 et mort martyrisé en 1833, a été canonisé par le Pape Jean-Paul II le 19 juin 1988. Les vitraux de l'église romane du village de Montperreux nous rappellent sa vie et son martyre en «Cochinchine».

À noter : une vingtaine de gîtes touristiques. 3 restaurants : «Le Chaudron», «le Monceau» et «L'Auberge des Montagnards chez Walter».

À voir : la source-bleue.

Personnages remarquables

   François-Isidore Gagelin naît le 10 mai 1799 à Montperreux dans une famille d'agriculteurs. Enfant volontaire et coléreux, il fait sa première communion et son caractère se transforme, sa vivacité se change en douceur. En 1812, il entre au Collège de Pontarlier, en 1814 au Séminaire de Nozeroy, puis de Dole (Jura). Ses études au Séminaire des Missions Étrangères de Paris (1818 à 1820) terminées, François Isidore Gagelin embarque le 28 novembre 1820 depuis Bordeaux sur le navire “La Rose” pour la Cochinchine.
   Après un dur voyage de 6 mois, il arrive à Hué le 17 mai 1821 pendant une période difficile pour ce pays. L'Empereur Gia Long vient de mourir après des années de paix et de liberté pour l'église du Vietnam. Le nouvel empereur Minh-Mang méprise les Chrétiens et parle déjà de persécutions.
   À la suite de son diaconat le jeune Gagelin est ordonné prêtre le 28 septembre 1822. Pendant 5 ans, il remplit sa mission entre la Haute et la Basse Cochinchine, où il se plaint de la rudesse du climat. Il soigne et accompagne une multitude d'agonisants souffrant de la peste et du choléra, il en est lui-même atteint en 1823.
   De 1828 à 1830, il continue avec d'autres nouveaux missionnaires ses tournées pastorales, il prêche la religion de Jésus et visite les pauvres et les chrétiens de Cochinchine aux multiples religions.
Il pleure beaucoup lorsqu'il apprend le décès de sa mère datant de 1827. C'est en 1831 qu'une simple affaire de terre entre païens et chrétiens ranime les sentiments persécuteurs de Minh-Mang. Celui-ci condamne la religion de Jésus qui vient des Européens. Cependant dans ces provinces, beaucoup de personnes opiniâtres s'obstinent à observer cette religion. Le 6 janvier 1833, Ming-Mang lance l'édit de persécution générale.
   Dès le mois d'août, François-Isidore Gagelin rentre à Hué courbé sous le poids de sa cangue et mis en prison, il est condamné à mort par strangulation le 12 octobre 1833. Le 17 octobre 1833, dès 7 heures du matin, il est conduit au faubourg de la ville pour y subir le martyre, il est coupable d'avoir prêché et répandu la religion de Jésus. Il est enterré secrètement dans un jardin à Phu-Cam le 18 octobre 1833 par quelques religieux et amis, exhumé quelques jours après sous l'ordre de Ming-Mang pour s'assurer qu'il n'était pas ressuscité et remis en bière sans ses ornements sacerdotaux au cimetière de Phu-Cam. Ses ossements recueillis dans ce cimetière sont transférés à Paris en Janvier 1847.
   Le 27 mai 1900, à Rome le Pape Léon XIII le proclame solennellement “Bienheureux”.
Le 19 juin 1988, le Pape Jean-Paul II procède à Rome à sa Canonisation avec 117 autres martyrs Bienheureux du Vietnam.
Depuis 1997, François Isidore Gagelin est le Saint Patron de l'Unité pastorale Mouthe - Lacs Mont d'Or. À la mi-octobre, un pèlerinage annuel a lieu dans cette église où une messe est célébrée rappelant le jour du martyre de François-Isidore Gagelin .