Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Citadelle Vauban Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Gray Voir cette commune...

Plaimbois-Vennes 25390

Plaimbois-Vennes
  • Plaimbois-Vennes
  • Plaimbois-Vennes
  • Plaimbois-Vennes

Situation : 9 km de Pierrefontaine. / Superficie : 1050 / Altitude : 750 / Population : 101
Maire : Charline CASSARD (Employée (secteur privé)) / Secrétaire : Françoise Tattu
Tél-Fax : 03 81 43 27 18 / E-mail : mairie.plaimbois-vennes@wanadoo.fr
Permanences : Lundi et Jeudi de 14h à 16h30 Vendredi de 9h à 11h30
Adresse Mairie : 5 rue Principale
Voir tous les élus

Bruno SIMON
Daniel TATTU
Lydie DOUE
Maxime MOUGIN-BONNET
Christelle CASSARD
Régis SOULET

 

De nombreux sites attirent les touristes : la vallée de la Réverotte ; la cascade de Vermondans ; la source du Moulin de Vermondans et ses abords ; la grotte des prêtres réfractaires ; la célèbre grotte de Pierre l’Amadou où subsiste toute l’année une cuvette d’eau sainte de l’Amadou.
Sont également à découvrir : les ruines du Château-Vieux et l’église datant de 1778.

L’activité économique est consacrée à l’agriculture et à l’élevage.

À Plaimbois-Vennes, il est possible de pratiquer la pêche et la chasse.

Personnages remarquables :

Pierre Gardien, dit “Pierre Lamadou”, l’étranger qui arriva au village en 1747 :

Il avait vu le jour le 26 janvier 1712. Il fut baptisé le jour même dans l'église de la Peyratte dans les Deux-Sèvres. Il était le fils aîné de François Gardien notaire et de Jacquette Suire. Alors qu'il était âgé de dix ans, un événement tragique venait de se produire sous ses yeux, la perte accidentelle de son frère cadet Jean-François qui tombé dans le Thouet, fut emporté par le courant. Pierre Gardien se serait toujours reproché de n'avoir rien pu faire pour le sauver. Cette image ne l'a jamais quitté et c'est plein de remords, qu'il a laissé définitivement sa mère et sa sœur en 1736. Il erra ainsi pendant plus de dix ans, avant d'arriver à Plaimbois-Vennes en 1747. Il se retira dans une grotte de la vallée de la Réverotte et devint “ermite”. Il fabriquait de l’amadou avec l’agaric du chêne, dans le bois des tilleuls il sculptait des Christs et des Vierges pour les habitants, il vécut ainsi 45 ans... et mourut à l’âge de 80 ans en 1792. Il fut inhumé dans l’église, sans inscription, et une croix fut érigée au-dessus de la grotte au bord de la falaise. On y grava : “À la mémoire de Pierre Lamadou, étranger il fut notre hôte, son nom dit nos souvenirs, ce monument notre reconnaissance.”