Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Gray Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune...
Commandez les guides en ligne

Boujailles 25560

Boujailles
  • Boujailles
  • Boujailles
  • Boujailles
Communauté de communes : Plateau de Frasne et du val du Drugeon

Situation : 10 km de Levier / Superficie : 2800 / Altitude : 830 / Population : 412 / Nom des habitants : les Boujaillons
Maire : Gérard PAULIN (Retraité) / Secrétaire : Isabelle ELISABETH
Tél : 03 81 49 38 50 / E-mail : mairie@boujailles.fr
Site internet : http://www.boujailles.fr
Permanences : Lundi de 16h à 18h, Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi de 10h à 12h
Adresse Mairie : Place de la Mairie
Voir tous les élus

Fabrice PICARD
Henri MENESTRIER
Richard IELSCH
Jacques SONNEY
Marie-France DUBREZ
Jean-Marie DUBOZ
Joëlle PAULIN
Julien MASSON
Jean-Marie PAULIN
Malika BENALI

Au village, avant l'adduction d'eau à domicile, les fontaines constituaient des lieux publics incontournables.

À Boujailles chaque quartier possédait la sienne. Outre leur utilité pour l'alimentation en eau des habitants, les femmes venaient y laver le linge et «commérer sur les histoires du moment». Les vaches, les boeufs et les chevaux s'y désaltéraient chaque jour en rentrant à l'étable.

En 2000 les 3 fontaines-lavoirs du village ont été restaurées de belle manière et l'on peut à nouveau y écouter le doux chant de l'eau dans les bassins.

Personnages remarquables :

Le 16 janvier 2009, la Sœur de Boujailles a eu 100 ans. Très tôt, elle sait ce qu’elle veut faire: soigner. À 15 ans, elle intègre la Congrégation de la Sainte Famille à Besançon et suit sa formation d’infirmière. Elle s’installe à Boujailles en 1942.

Depuis ce temps-là, elle soigne les malades de jour comme de nuit, à pied, en vélo, en ski ou avec une 2 CV. Sa réputation grandit aux alentours et dépasse les frontières. Dans son cabinet de travail, chacun pouvait lire la maxime de Pasteur qu’elle avait fait sienne : “On ne demande pas à un malheureux de quel pays il est ou de quelle religion. Tu souffres, cela suffit. Tu m’appartiens, je te soulagerai.” Elle a passé sa vie à accomplir cet engagement.