Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Citadelle Vauban Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune...

Boujailles 25560

Boujailles
  • Boujailles
  • Boujailles
  • Boujailles
Communauté de communes : Plateau de Frasne et du val du Drugeon

Situation : 10 km de Levier / Superficie : 2800 / Altitude : 830 / Population : 412 / Nom des habitants : les Boujaillons
Maire : Gérard PAULIN (Retraité) / Secrétaire : Isabelle ELISABETH
Tél : 03 81 49 38 50 / E-mail : mairie@boujailles.fr
Site internet : http://www.boujailles.fr
Permanences : Lundi de 16h à 18h, Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi de 10h à 12h
Adresse Mairie : Place de la Mairie
Voir tous les élus

Fabrice PICARD
Henri MENESTRIER
Richard IELSCH
Jacques SONNEY
Marie-France DUBREZ
Jean-Marie DUBOZ
Joëlle PAULIN
Julien MASSON
Jean-Marie PAULIN
Malika BENALI

Au village, avant l'adduction d'eau à domicile, les fontaines constituaient des lieux publics incontournables.

À Boujailles chaque quartier possédait la sienne. Outre leur utilité pour l'alimentation en eau des habitants, les femmes venaient y laver le linge et «commérer sur les histoires du moment». Les vaches, les boeufs et les chevaux s'y désaltéraient chaque jour en rentrant à l'étable.

En 2000 les 3 fontaines-lavoirs du village ont été restaurées de belle manière et l'on peut à nouveau y écouter le doux chant de l'eau dans les bassins.

Personnages remarquables :

Le 16 janvier 2009, la Sœur de Boujailles a eu 100 ans. Très tôt, elle sait ce qu’elle veut faire: soigner. À 15 ans, elle intègre la Congrégation de la Sainte Famille à Besançon et suit sa formation d’infirmière. Elle s’installe à Boujailles en 1942.

Depuis ce temps-là, elle soigne les malades de jour comme de nuit, à pied, en vélo, en ski ou avec une 2 CV. Sa réputation grandit aux alentours et dépasse les frontières. Dans son cabinet de travail, chacun pouvait lire la maxime de Pasteur qu’elle avait fait sienne : “On ne demande pas à un malheureux de quel pays il est ou de quelle religion. Tu souffres, cela suffit. Tu m’appartiens, je te soulagerai.” Elle a passé sa vie à accomplir cet engagement.