Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... La Citadelle Vauban Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune...

Mamirolle 25620

Mamirolle
  • Mamirolle
  • Mamirolle
  • Mamirolle

Situation : 14 km au Sud-Est de Besançon. / Superficie : 1148 / Altitude : 426/667 m / Population : 1749 / Nom des habitants : Mamirollais et Mamirollaise
Maire : Daniel HUOT (Retraité Directeur Régional à France Télécom) / Secrétaire : Christelle Petitjean
Tél : 03 81 55 71 50 / Fax : 03 81 55 74 61 / E-mail : mairie@mamirolle.com
Site internet : http://www.mamirolle.fr
Permanences : du Lundi au Vendredi de 10h à 12h Mercredi de 14h à 16h Samedi (semaines impaires) 9h à12h
Adresse Mairie : 2 bis rue de l'École
Voir tous les élus

Francine MARTIN
Daniel LETHIER
Séverine SEYER
Miguel PARRA
Ernest COPPOLA
Bernard LOOTEN
Nelly ANZALONE
Edwige RICARD
Eric CUENOT
Cécile BOURGOIN
Dominique BULLE
Céline CLOIREC
Christian PREVITALI
Florence LE BARBENCHON
Dominique MAILLOT
Martine BRENET
Jean-Louis BERNER
Monique BICHET

La commune de Mamirolle est située sur la première marche des plateaux du Jura, au pied d'un mont boisé et traversée par la ligne de chemin de fer Besançon/Le Locle. L'église datant du XVIIIème fut rénovée en 1984-85 et le clocher recouvert de tôles en cuivre. Elle abrite une lanterne de procession, un bénitier du XVIIème ,une statue d'un apôtre en bois polychrome, un tableau de Jean Gigoux restauré récemment. Situé à l'entrée sud-est de Mamirolle, un oratoire qui abrite une Vierge Noire, présente un certain interêt, la statue en bois fut rapportée de Suisse par J.B Isabey.


Mamirolle est le siège de l'École Nationale d'Industrie Laitière créée en 1888. L'ensemble couvre plus de 3 ha, reçoit 280 élèves, apprentis et stagiaires et emploie 80 personnes. Sa laiterie fabrique outre le célèbre Mamirolle, le Mamirollais, beurre, comté, crème fraîche... ouverte tous les matins de 10h30 à midi.

La salle des fêtes de Mamirolle peut accueillir jusqu'à 380personnes, et la bibliothèque municipale à gestion associative implantée au centre commercial est très active. L'activité industrielle et commerciale est également tout à fait présente.


À noter : le Restaurant des 4 Vents : Banquet-Traiteur-Mariage Z.I. du Noret - 03 81 55 77 60

Personnages remarquables
Jean-Claude Mercier, paysan aisé qui a vécu entre 1680 et 1760, a noté sur un cahier tout ce qui se passait dans sa famille et dans le village : c’est ce qu’on appelle «un livre de raison». Ce document intéressant, conservé par un héritier lointain, est consulté par les historiens quand ils désirent mieux connaître la vie villageoise sous l’ancien régime.
En 1999, Michel Vernus a étudié de près ce manuscrit et a publié un livre «Une vie paysanne en Franche-Comté» qui porte en sous-titre «1740-1759 le livre de raison de Jean-Claude Mercier, laboureur à Mamirolle». Le Folklore comtois à Nancray en est le dépositaire et le vend aux personnes intéressées.

François-Xavier Donzelot
Ce fils de paysans que la famille destinait à la prêtrise devint un grand chef militaire.
Né à Mamirolle en 1764, il mourut en 1843 dans son château de Ville-Evrard, commune de Neuilly-sur-Marne où se trouve son imposant tombeau.
Au cours de sa carrière militaire, il participa à de nombreuses campagnes dans les armées de Napoléon Ier, dont celle d’Egypte (1798-1801) et même de Waterloo en 1815. S’il savait se montrer excellent meneur d’hommes et habile tacticien, il était aussi un des meilleurs spécialistes du service de l’état-major.
Ces qualités de parfait organisateur firent que Napoléon le nomma gouverneur de l’île de Corfou et des autres îles ioniennes en juin 1808 jusqu’à l’abdication de l’Empereur, le 6 avril 1814. Il était alors «Baron d’Empire». Louis XVIII fit appel à sa compétence pour gouverner La Martinique du 13 août 1817 au 21 décembre 1825. En récompense de ses services, une ordonnance royale lui accorda la « Grand-Croix de l’ordre de Saint Louis ».
Il passa sa retraite en compagnie de sa sœur dans son château de Ville-Evrard, entouré d’artistes et de lettrés, tout en veillant sur la château de Mamirolle qu’il avait acquis.


Jean-Pierre Guillaume Pauthier, naît à Mamirolle, le 12 vendémiaire An X. Comme son frère a épousé la nièce du Général Donzelot et qu’il a servi dans le 55ème de ligne commandé par le capitaine Alfred de Vigny, un des lettrés aimés du Général, il figura bien entendu parmi les amis artistes et intellectuels reçus à Ville-Evrard. C’était un sinologue passionné du monde oriental. Il a publié plusieurs ouvrages. Citons : «Description historique et géographique de la Chine», la traduction «Du Ta-Hio» ou grande étude, «Les livres sacrés de l’Orient», la traduction du livre de «Marco-Polo, citoyen de Venise», une brochure de 154 pages sur les «Îles Ioniennes» pendant l’administration du Général Donzelot.
Comme il est un protégé de Lamartine, il a essayé de se lancer dans la politique en posant sa candidature aux législatives en Seine-et-Oise, mais il a échoué. Il est mort le 11 mars 1873.