Le portail des communes de Franche-Comté Recherche
La Citadelle Vauban Voir cette commune... Gray Voir cette commune... Arbois Voir cette commune... Lac Saint-Point Voir cette commune... La Château de Joux Voir cette commune... Champagney Haute-Saône Voir cette commune...

Le Doubs Canton de Besançon-1 (Ex canton d'Audeux)


Vaux-Les-Prés ( Nouvelle commune : Chemaudin et Vaux) 25770

Vaux-Les-Prés ( Nouvelle commune : Chemaudin et Vaux)
  • Vaux-Les-Prés ( Nouvelle commune : Chemaudin et Vaux)
  • Vaux-Les-Prés ( Nouvelle commune : Chemaudin et Vaux)
  • Vaux-Les-Prés ( Nouvelle commune : Chemaudin et Vaux)

Situation : 5 km d’Audeux. / Superficie : 514 / Altitude : 301 / Population : 356 / Nom des habitants : les Vauliers
Maire : Bernard GAVIGNET (Entrepreneur) / Secrétaire : Lydia LUTHRINGER
Tél : 03 81 58 54 85 / E-mail : mairie.chemaudinetvaux@orange.fr
Site internet : http://vaux-les-pres.com/
Permanences : Mardi de 16h à 19h30 Vendredi de 16h à 18h
Adresse Mairie : Grande rue - 25320 Chemaudin et Vaux
Voir tous les élus

Alain ROUSSELOT
René GIRARD
Nicolas RICHARD
Martine LAGRANGE
Daniel GOUDIER
Renée LEGUIN
Gérard BOURQUIN
Thierry MOINE
Yannick MOREIRA
Philippe LACROIX

Vaux les Prés est traversé à l'Est par l'autoroute A36. Sur le territoire de la commune, entre Vaux et Champagney, on découvre des grottes.
Le château de Vaux fut construit à la fin du 16e. Aujourd'hui propriété privée, il ne reste du château que la ferme et la grange.



En 1967, des fouilles archéologiques ont permis de retrouver quelques vestiges du néolithique récent (pointes de flèches, bols, écuelles), du bronze final (céramiques) et de la période gallo-romaine (pièces de monnaies).

L'église du 15e à flanc de coteau de style roman est illuminée en nocturne ainsi que le lavoir situé au centre du village et qui date de 1903.



Personnages remarquables :

Didier Grégoire Trincano est né à Vaux le 26 décembre 1719, mort en 1792. Ses compétences lui permettent de défendre plusieurs places fortes en Europe.
Il assura vers 1756, la fortification de la ville de Kairouan en Tunisie. À son retour, il devient professeur de mathématiques puis fonda une école technique à Versailles.
En 1754, il fut lauréat du prix des Arts de l’Académie de Besançon.